La scène s’est transformée en véritable dramaturgie. A l’issue de la traditionnelle pesée, en vue du combat entre Dereck Chisora et Kubrat Pulev pour le titre européen des poids lourds, dimanche à Hambourg, les deux boxeurs se sont défiés du regard tête contre tête. A ce moment-là, le Britannique a reçu une bouteille en plastique dans l’épaule, en provenance du clan de son adversaire (à 1:16). Il n’en fallait pas plus pour déclencher sa colère.

Le coupable, considéré comme un membre de l'entourage de Pulev, a vite été évacué de la scène mais "Del Boy" s’est mis en quête de le retrouver. Plusieurs individus ont tenté de calmer Dereck Chisora, casquette à l’envers et bandana aux couleurs britanniques sur le visage, mais le boxeur a repoussé les agents de sécurité ainsi que les photographes. Chisora: "Je pensais que je saignais"
Chisora a bondi sur le côté de la scène et s'est faufilé dans les couloirs de l'hôtel afin de s'expliquer avec son agresseur. L'ancien champion britannique et du Commonwealth a écarté plusieurs individus qui ont tenté de lui barrer le passage. Nisse Sauerland, l’un des promoteurs de Chisora, a tenté de ramener son protégé à la raison. En vain puisque le conflit s’est poursuivi jusque dans les cuisines de l'établissement.

"J’ai perdu la tête", a-t-il avoué, après coup. "Quand j’ai sauté sur l'escalier, tout allait bien, a-t-il confié à Sky Sports. Juste après, j’ai été frappé par une bouteille dans le visage. Pas par Pulev mais par un gars qui est venu sur la scène avec Pulev. J’ai avancé d’un pas et j’ai regardé en arrière. Je pensais que je saignais mais je ne saignais pas".