Selon le préfet de police, les forces de l'ordre qui assurent la séparation des flux de supporters russes et anglais avaient été "pris à partie" par des supporters. Plus tôt dans l'après-midi, "la police (était) intervenue sur des rixes qui opposaient des supporters anglais, russes et des Français" et six personnes avaient été interpellées, avait-il précisé.